Outils personnels
User menu

Numérotation d'Aboville

De Ancestris Logiciel Gratuit de Généalogie.

Information Retour à la page Plugin. Retour à la page Documentation


En généalogie, la numérotation d'Aboville désigne une méthode de numérotation de tous les descendants directs d'un individu pris comme référence.


Une information Remarques
1. Ce type de numérotation descendante doit son nom au généalogiste Jacques d'Aboville (1919-1979) qui en est à l'origine.
2. Ancestris propose d'autres méthodes de numérotation des individus. Pour plus de précisions sur celles-ci, consulter les pages Numérotation Sosa et Numérotation alternative.



Sommaire

Généralités

À partir d'un individu de référence, la numérotation d'Aboville s'effectue en descendant, c'est-à-dire en direction du présent.


De cujus

Dans la numérotation d'Aboville, le de cujus est l'individu pris comme référence, autrement dit, l'ancêtre commun d'où part cette numérotation. On lui attribue le numéro 1.

Panneau attention.svg Attention ! Il ne faut pas confondre ce de cujus avec le celui de la numérotation Sosa, qui est le descendant commun d'où part cette seconde numérotation.


Principe de numérotation

Un numéro d'Aboville est composé de plusieurs éléments numériques séparés par des points, le premier élément (ou préfixe) se rapportant au de cujus, le dernier (celui de droite), à l'individu lui-même.

  • C'est pour cette raison que le numéro du de cujus ne contient qu'un seul élément : le chiffre 1, ce dernier pouvant être le cas échéant accompagné d'une lettre (1a, 1b, 1c, etc.)

Abstraction faite du de cujus, chaque individu destiné à recevoir un numéro d'Aboville est nécessairement un descendant direct de ce de cujus. Le numéro de chacun de ces descendants comprend toujours :

  • tout d'abord le numéro d'Aboville de son parent immédiat (le père ou la mère de cet individu),
  • ensuite le numéro d'ordre de naissance de cet individu, au sein de la fratrie à laquelle il appartient.

Exemples :

  • 1.1 désigne le premier enfant du de cujus,
  • 1.2 désigne le deuxième enfant du de cujus,
  • 1.3 désigne le troisième enfant du de cujus, etc.
  • 1.1.1 désigne le premier enfant de l'aîné(e) du de cujus,
  • 1.1.2 désigne le deuxième enfant de l'aîné(e) du de cujus,
  • 1.1.3 désigne le troisième enfant de l'aîné(e) du de cujus, etc.
  • 1.2.1 désigne l'aîné(e) du deuxième enfant du de cujus, etc.
  • 1.4.2.1 désigne l'aîné(e) du deuxième enfant du quatrième enfant du de cujus, etc.

Lorsqu'un individu « d'Aboville » (un descendant ou le de cujus lui-même) a fait partie de plusieurs familles (en cas de remariage, par exemple), l'élément numérique qui le représente s'accompagne d'une lettre minuscule suivant l'ordre chronologique de ces différentes familles : a pour la première famille, b pour la deuxième, c pour la troisième, etc.

Exemples :

  • 1b.3 désigne le troisième enfant (d'un deuxième mariage) du de cujus,
  • 1.3a.2 désigne le deuxième enfant (d'un premier mariage) du troisième enfant de cujus, etc.


Décompte des générations

Si la numérotation d'Aboville est incapable d'indiquer le sexe des individus (contrairement à la numérotation Sosa), elle permet en revanche de connaître la génération à laquelle appartient l'individu pris en considération grâce à un rapide calcul. C'est en effet le nombre d'éléments numériques contenus dans le numéro d'un individu qui indique le nombre de générations séparant cet individu du de cujus (en incluant les générations extrêmes, celle du de cujus et celle de l'individu).

Exemples :

  • 1.3 indique deux générations,
  • 1.2.1 indique trois générations,
  • 1.5a.2.3 indique quatre générations,
  • 1.3.2.4b.2 indique cinq générations, etc.


D'Aboville et Ancestris

De nos jours, l'informatisation des recherches généalogiques a rendu les systèmes de numérotation (d'Aboville ou autre) beaucoup moins indispensables : en effet, un logiciel de généalogie digne de ce nom est bien évidemment capable de gérer, de manière automatisée et sécurisée, les différents liens entre les individus d'un même fichier, sans le moindre recours à ces méthodes de numérotation.

Pour cette raison, la norme Gedcom n'a prévu aucun tag particulier pour indiquer le numéro d'Aboville.

Cependant, comme ce système de numérotation demeure encore très populaire chez les généalogistes, Ancestris peut parfaitement le prendre en compte. Pour cela, il faut que le plugin approprié ait été installé et que la numérotation ait été générée. C'est à ces deux conditions (très faciles à remplir) que certaines vues afficheront le numéro d'Aboville de chaque individu.

Pour indiquer le numéro d'Aboville, Ancestris utilise un tag particulier (non défini par le format Gedcom, mais reconnu par de dernier), commençant par le signe « _ » (le « souligné », appelé encore « tiret du 8 ») : le tag _DABOVILLE.


Plugin

La gestion des numéros d'Aboville est assurée par le plugin Gedcom - Génération de la numérotation Sosa, catégorie Outils.

  • Ainsi que son nom l'indique, ce plugin permet également de générer la numérotation Sosa.

Ce plugin n'étant pas installé par défaut, il convient de procéder à son installation via menu Outils / Installer des extensions, en suivant la procédure habituelle.


Génération de la numérotation d'Aboville

Une fois le plugin installé, il convient de générer la numérotation d'Aboville en choisissant la commande appropriée dans le Menu contextuel : Outils et exécution de rapports / Gérer la numérotation Sosa / d'Aboville.

Le panneau Options de numérotation Sosa / d'Aboville qui s'affiche permet alors de régler certains paramètres (sélection du type de numérotation souhaité, choix du de cujus, etc.), puis de lancer le traitement.


Affichage de la numérotation d'Aboville

Lorsque le plugin a été installé et que la numérotation d'Aboville a été générée, le numéro d'Aboville est indiqué dans les vues suivantes (sous réserve naturellement que celles-ci affichent un individu).


Voir aussi

Liens internes


Liens externes

  • Dernière modification de cette page le 17 juillet 2019 à 10:08.
  • Cette page a été consultée 1 831 fois.