Outils personnels
User menu

Numérotation Sosa

De Ancestris Programme de Généalogie.

(Redirigé depuis Sosa)

Information Retour à la page Plugin. Retour à la page Documentation


En généalogie, la numérotation Sosa (ou numérotation Sosa-Stradonitz, dans sa forme complète) désigne une méthode de numérotation de tous les ancêtres directs d'un individu pris comme référence.


Une information Remarques
1. Le mot Sosa-Stradonitz fait référence à deux généalogistes célèbres : d'une part Jérôme de Sosa, moine franciscain espagnol, qui en 1676 utilisa ce système (inventé, semble-t-il, par Michel Eyzinger à la fin du XVIe siècle), d'autre part Stephan Kekulé von Stradonitz, qui, dès la fin du XIXe siècle, reprit et popularisa le système préconisé par Sosa.
2. Ancestris propose d'autres méthodes de numérotation des individus. Pour plus de précisions sur celles-ci, consulter les pages Numérotation d'Aboville et Numérotation alternative.



Sommaire

Généralités

À partir d'un individu de référence, la numérotation Sosa s'effectue en remontant en direction du passé. Elle s'accompagne généralement d'une numérotation des générations.


De cujus

Le de cujus est l'individu pris comme référence dans la numérotation Sosa, celui qui reçoit le numéro 1, et qu'on appelle également racine.

Panneau attention.svg Attention !
1. Dans Ancestris, il ne faut pas confondre la racine Sosa (soit le de cujus) avec la racine de l'arbre dynamique. En effet, le fait de changer de racine dans l'arbre dynamique ne modifie ni le choix du de cujus ni la numérotation Sosa qui en découle.
2. Il ne faut pas confondre non plus le de cujus « Sosa » avec le le de cujus de la numérotation d'Aboville, qui est l'ancêtre commun d'où part cette autre numérotation.

Pour en revenir au de cujus « Sosa », celui-ci est librement choisi par le généalogiste, qui, le plus souvent, s'attribue tout naturellement ce numéro 1. Mais rien ne fait obstacle à tout autre choix : son conjoint, sa fille, son arrière-petit-fils, etc. Plus la personne choisie comme de cujus est jeune, plus les individus susceptibles de porter un numéro Sosa sont potentiellement nombreux. Et de toutes façons, dans Ancestris, ce choix n'a rien de définitif : comme nous allons le voir, l'application permet en effet de changer de de cujus de manière aisée et instantanée.


Principe de numérotation

Le principe de numérotation est simple : quel que soit l'individu pris en considération, le numéro de son père est égal au double du sien, et celui de sa mère, au double additionné d'une unité (autrement dit, le numéro de sa mère est égal au numéro de son père, plus un).

  • Exemple. Un individu porte le numéro Sosa 14. Par conséquent, son père porte le numéro 28 (soit 14 * 2) et sa mère, le numéro 29 (soit (14 * 2) + 1).

À l'exception du de cujus (dont le sexe peut être indifféremment masculin ou féminin), tous les nombres pairs désignent des hommes, donc, des pères (pair = père), tandis que les nombres impairs, des femmes, donc, des mères (iMpair = Mère).

  • Exemple. Le numéro 15891 désigne une femme, tandis que le numéro 59948, désigne un homme.

Les deux membres d'un même couple géniteur (une même famille, dans le sens que prend ce mot dans un fichier Gedcom), portent respectivement deux numéros consécutifs, le pair pour le mari (le père), l'impair qui lui succède immédiatement, pour l'épouse (la mère).

  • Exemple. Les numéros 6 et 7 représentent les grands-parents maternels du de cujus, à savoir : les père (6) et mère (7) de la mère (3) du de cujus (1).


Indication de la génération

L'usage veut que chaque génération (ou chaque degré d'ascendance) soit calculée et numérotée à partir du de cujus : celui-ci constitue la première génération, ses parents, la seconde génération, ses grands-parents, la troisième, etc.

C'est ainsi que pour chaque génération, le plus petit numéro est le même que l'effectif théorique de cette génération :

  • Le plus petit numéro Sosa de la première génération est 1 : cette génération ne comprend donc qu'un seul individu, le 1 (le de cujus).
  • Le plus petit numéro Sosa de la deuxième génération est 2 : cette génération comprend donc deux individus, le 2 et le 3 (soit les deux parents du de cujus).
  • Le plus petit numéro Sosa de la troisième génération est 4 : cette génération comprend donc quatre individus, le 4, le 5, le 6 et le 7 (soit les quatre grands-parents du de cujus).
  • Le plus petit numéro Sosa de la quatrième génération est 8 : cette génération comprend donc huit individus, le 8, le 9, le 10, le 11, le 12, le 13, le 14 et le 15 (soit les huit arrière-grands-parents du de cujus).
  • Etc.

La numérotation Sosa et ce mode de calcul des générations produisent donc un arbre ascendant ayant toujours la même structure : un individu à la première génération (le de cujus), deux à la deuxième (les deux parents du de cujus), quatre à la troisième (les quatre grands-parents du de cujus), huit à la quatrième (les huit arrière-grands-parents du de cujus), et ainsi de suite.

Lorsque Ancestris affiche le numéro Sosa, il affiche également à sa suite, le numéro de génération calculé de cette manière.

  • Exemple. Grand-père paternel du grand-père paternel : Sosa 16 (Gen 5).


Sosa et Ancestris

De nos jours, l'informatisation des recherches généalogiques a rendu le système Sosa beaucoup moins indispensable : en effet, un logiciel de généalogie digne de ce nom est bien évidemment capable de gérer, de manière automatisée et sécurisée, les différents liens entre les individus d'un même fichier, sans le moindre recours à cette méthode de numérotation.

Pour cette raison, la norme Gedcom n'a prévu aucun tag particulier pour indiquer le numéro Sosa.

Cependant, comme ce système de numérotation demeure encore très populaire chez les généalogistes, Ancestris peut parfaitement le prendre en compte. Pour cela, il faut que le plugin approprié ait été installé et que la numérotation ait été générée. C'est à ces deux conditions (très faciles à remplir) que certaines vues afficheront le numéro Sosa de chaque individu.

Pour indiquer le numéro Sosa, Ancestris utilise un tag particulier (non défini par le format Gedcom, mais reconnu par ce dernier), commençant par le signe « _ » (le « souligné », appelé encore « tiret du 8 ») : le tag _SOSA, lequel indique le numéro Sosa, suivi du numéro de la génération de l'individu concerné.


Plugin

La gestion des numéros Sosa est assurée par le plugin Gedcom - Génération de la numérotation Sosa, catégorie Outils.

Ce plugin n'étant pas installé par défaut, il convient de procéder à son installation via menu Outils / Plug-ins, en suivant la procédure habituelle.


Génération de la numérotation Sosa

Une fois installé le plugin ci-dessus, il convient de générer la numérotation Sosa pour la première fois.

Pour ce faire, il faut ouvrir une vue disposant du Menu contextuel (Éditeur Gedcom, Arbre dynamique, Table des entités ou Fiche entité) et y afficher l'individu destiné à devenir le Sosa numéro 1.

  • Par exemple, depuis la Table des entités, clic-droit sur le futur de cujus. Choisir la commande Outils et exécution de rapports / Gérer la numérotation Sosa / d'Aboville.

Le panneau Options de numérotation Sosa / d'Aboville qui s'affiche permet alors de régler certains paramètres (sélection du type de numérotation souhaité, choix du de cujus, etc.), puis de lancer le traitement.


Une information Remarques
1. Lorsqu'un ancêtre direct du numéro 1 est ajouté au fichier de généalogie, son numéro Sosa ne s'affiche pas automatiquement. Dans ce cas, il convient de refaire le processus afin de générer une nouvelle numérotation qui prendra en compte l'individu nouvellement enregistré.
2. De la même façon, lorsque l'utilisateur décide de modifier son Sosa numéro 1, il doit une nouvelle fois suivre ce processus depuis le de cujus nouvellement choisi.


Affichage de la numérotation Sosa

Lorsque le plugin a été installé et que la génération de la numérotation Sosa a été effectuée, le numéro Sosa (généralement associé au numéro de génération) est indiqué dans les vues suivantes (sous réserve que celles-ci affichent un individu).


Voir aussi

  • Dernière modification de cette page le 20 novembre 2016 à 10:43.
  • Cette page a été consultée 1 313 fois.