Outils personnels
User menu

Atelier francophone/Intitulé des différentes entités

De Ancestris Logiciel Gratuit de Généalogie.

Archives du débat "Thème 1 : L'intitulé des différentes entités"


Sommaire

Argument

La norme Gedcom propose sept catégories d'entités, chacune d'elles associée comme il se doit à un tag précis. Il 'agit donc ici, de trouver la meilleure correspondance à chacune de ces sept catégories.

Thème de travail publié le 19/10/2016

  • (1) Tag INDI. L'entité sert à désigner chaque personne physique composant un fichier de généalogie. Deux vocables semblent en concurrence : individu et personne. Or le tag correspondant est totalement inclus dans le terme individu, ce qui nous invite à choisir ce mot pour désigner cette catégorie d'entité (et ce, malgré la connotation péjorative qu'il peut avoir en français).
  • (2) Tag FAM. L'entité indique un couple susceptible d'être à l'origine d'une descendance. Ici aussi, le mot famille semble s'imposer, puisque le tag correspondant est composé de ses trois premières lettres (et ce, même si en français le mot peut également revêtir un sens beaucoup plus large). On préférera donc ce terme au mot couple. Bien entendu, le mot mariage ne doit pas être confondu avec l'entité, mais doit toujours désigner une simple propriété de cette entité (plus précisément, un type d'événement).
  • (3) Tag OBJE. L'entité sert à indiquer un fichier multimédia (son, image, animation...) à associer à un événement. Les vocables en concurrence semblent être les suivants : objet, objet multimédia, multimédia, média, élément multimédia, fichier multimédia, fichier. Une fois de plus, on remarque que le tag correspond aux quatre premières lettres du mot objet. Cependant, cette fois, le mot objet employé tout seul ne semble pas pouvoir convenir, car sa signification est bien trop vague, en français.
  • (4) Tag NOTE. L'entité sert à contenir un texte d'information quelconque pouvant être associé à une entité. Ici encore, le mot note paraît devoir s'imposer de par son sens et de par sa correspondance exacte avec le tag.
  • (5) Tag SOUR. L'entité sert à préciser un document (le plus souvent, un écrit) servant de source à l'information saisie dans le fichier. Même cas de figure que le n° 4.
  • (6) Tag SUBM. L'entité permet de désigner un généalogiste, à savoir la personne physique chargée de renseigner les différentes entités du fichier Gedcom, à partir des sources. Ici, le tag ne ressemble à aucun mot susceptible d'en donner un équivalent. Le terme retenu est fournisseur d'information. On peut se demander si le terme généalogiste n'aurait pas été préférable, puisque, à la fois plus simple et plus explicite...
  • (7) Tag REPO. L'entité sert à préciser une adresse, postale ou virtuelle, où sont stockées diverses sources. Deux ou trois termes sont actuellement en concurrence dans Ancestris : dépôt, lieu de dépôt et lieu de stockage. Le mot dépôt réunit deux avantages : il est court et ressemble un peu à l'intitulé du tag.

Yves30

  • OBJE = fichier multimédia (ou à la rigueur objet multimédia) ; REPO = dépôt ; SUBM = généalogiste (que je trouve plus court et plus explicite que fournisseur d'information) ; la traduction des quatre autres tags ne pose pas de difficulté : INDI = individu, FAM = famille, NOTE = note et SOUR = source. Yves30 (discussion) 4 novembre 2016 à 10:44 (CET)

Jeannot

  • SUBM La définition de la norme est bien "Fournisseur d'information". Il est vrai que ce tag est peu employé (dans le header principalement). Il est possible d'en créer un autre qui ne sera pas obligatoirement un généalogiste.Jeannot

Frédéric

  • INDI, FAM, NOTE, SOUR, REPO : ok pour moi. Frederic
  • SUBM : je pense que l'on peut mettre Auteur. Frederic
  • OBJE : Je trouve que media est explicite et correspond bien à la traduction. C'est ce que j'utilise en général. Frederic

Yves30

La discussion n'est pas encore close, mais, suite aux précédents avis, je me permets de faire le point.

  • INDI (= individu), FAM (= famille), NOTE (= note), SOUR (= source), REPO (= dépôt) ne semblent pas poser problème.
  • Pour SUBM, nous avons "généalogiste", "fournisseur d'information" et "auteur".
  • Pour OBJE, nous avons "objet multimédia", "fichier multimédia", "multimédia" et "média".

J'ai cherché, mais n'ai pas trouvé de traduction "officielle" de ces différents termes. Par exemple, le fichier d'aide "Gedcom - Digested for my dog - OhmiGene.pdf", traduit SUBM par "soumetteur" (!), et OBJE par "multimédia".

  • Pour Jeannot. Dans ton dernier message, tu dis qu'il est possible de créer une entité "SUBM" (en plus de celle qui figure dans l'en-tête), et que cette nouvelle entité "SUBM" pourrait ne pas être un généalogiste. Peux-tu nous apporter quelques précisions là-dessus STP, et nous indiquer ce que pourrait contenir cette entité si ce n'est les références d'une personne physique auteur de travaux généalogiques ?
  • Pour Frédéric. Concernant tes préférences ("auteur" et "média"), je voudrais te signaler qu'il existe un tag (AUTH = author, en anglais), qui introduit une propriété (que je n'ai jamais utilisée) dans une entité SOUR, et que l'on traduit par "Auteur ou créateur de la source" dans Ancestris. De même, à propos du choix "OBJE = média", il existe déjà un tag MEDI (média, en anglais) qui dépend de l'entité OBJE, et qui est traduit par "type de média". Je crains en conséquence que le choix de "auteur" et "média" génèrent des confusions. Qu'en pensez-vous ? Yves30 (discussion) 12 novembre 2016 à 11:37 (CET)

Conclusion

Pour l'entité SUBM, Jeannot ne souhaite pas utiliser "généalogiste" car sous cette étiquette et dans le corps du Gedcom, il est possible, selon lui, de mettre autre chose qu'un généalogiste.

Finalement, après discussion, nous retenons :

  • SUBM = "fournisseur d'information" (faute de mieux)
  • OBJE = "fichier multimédia"
  • Les autres noms d'entités ne font pas débat : INDI (= individu), FAM (= famille), NOTE (= note), SOUR (= source), REPO (= dépôt)

Débat clôturé le 7/12/2016

  • Dernière modification de cette page le 4 août 2017 à 13:44.
  • Cette page a été consultée 1 083 fois.