Outils personnels
User menu

Nouvelle généalogie

De Ancestris Logiciel Gratuit de Généalogie.

Information Retour à la page Premiers pas. Retour à la page Prise en main rapide


La page Nouvelle généalogie, qui fait partie du didacticiel Premiers pas, se propose d'initier le débutant à la création d'un fichier de généalogie, c'est-à-dire un fichier Gedcom.

  • Commencer une généalogie, c'est, à partir d'un individu (le plus souvent soi-même), rechercher son histoire familiale au travers de ses ancêtres.


Sommaire

Conseils préalables

Vous allez rapidement avoir à gérer des centaines de fiches (ou enregistrements) : individus, familles, etc.

Par conséquent, dès le début, il est vivement recommandé d'adopter un mode d’écriture uniforme et harmonisé concernant les mots récurrents, tels que :

  • les prénoms (1ère lettre avec ou sans majuscule) ;
  • les noms de métiers (tixier, tissier, tisserand...) ;
  • les témoins (préférer oncle de l'époux à oncle de x, oncle de y...) pour éviter d’allonger inutilement les menus déroulants ;
  • les noms de lieux (ancienne orthographe ou nouvelle orthographe ?) ;
  • etc.

Par ailleurs, lorsque vous exploitez un document (un acte des archives, un document personnel, etc.) faites-le de la manière la plus exhaustive possible : Ancestris vous le permet, et ceci, bien sûr, toujours dans le total respect de la norme Gedcom.


Créer, nommer et enregistrer le nouveau fichier

Vous avez vu, qu'un fichier appelé bourbon.ged est déjà ouvert : il s'agit d'un exemple de généalogie fourni avec Ancestris. On va le fermer, et en créer un nouveau.

Pour fermer le fichier bourbon.ged, on clique sur la ligne de même nom dans l'explorateur Gedcom pour être sûr qu'elle soit en surbrillance, puis menu Fichier / Fermer : la ligne bourbon.ged disparaît, le fichier est à présent fermé.

Nous allons donc maintenant créer notre propre fichier de généalogie.

Capture d'écran lors de la création d'un nouveau fichier Gedcom

Sur la barre de menus de l'application, on choisit la commande menu Fichier / Nouveau, et on donne un nom au fichier que l'on veut créer.

Comme vous le montre la capture d'écran, c'est dans le champ indiqué qu'il vous faut mettre le nom de votre généalogie (par exemple, dupont.ged).

Le fichier de généalogie est créé : il convient à présent de l'enregistrer via la commande menu Fichier / Enregistrer.


Ouverture de fenêtres

Une fois que le nom a été entré, il vous faut ouvrir deux fenêtres via le menu Vue.

Nous allons cliquer sur Vue dans la barre de menus, et, dans le menu déroulant, choisir Arbre dynamique.

On va recommencer cette procédure pour ouvrir la fenêtre de l'éditeur : cette fois, on choisit la commande menu Vue / éditeur Aries (ou bien menu Vue / éditeur Cygnus, si l'on préfère l'autre éditeur) .

Fenêtre éditeur Aries et Arbre dynamique au moment de la création d'un premier individu.

On est donc en présence de deux fenêtres ouvertes :

Vous devez vous retrouver avec un écran qui ressemble à celui ci-contre.

Idea.png Astuce. Vous pouvez bien sûr modifier l'aspect, les dimensions, etc., de ce qui est représenté sur cette fenêtre. Pour ce faire, reportez-vous aux vidéos disponibles sur ce site.


Une information Remarque
Les étapes suivantes de ce didacticiel vont vous apprendre à enregistrer les différents membres de votre généalogie.
Il s'agit d'une opération importante, car la saisie des individus dans un fichier Gedcom représente plus de la moitié de l'activité du généalogiste utilisant un logiciel tel qu'Ancestris.
Une fois que le premier individu a été créé, la saisie des autres (conjoint, enfant ou parent) sera effectuée en liaison avec un individu déjà enregistré (un lien parent / enfant ou bien un lien conjoint / conjointe). C'est ainsi qu'un fichier de généalogie forme une espèce de réseau dans lequel tout individu peut être mis en relation, directement ou indirectement, avec n'importe quel autre individu du fichier.
Par conséquent, l'enregistrement d'un individu isolé (ou de plusieurs) est peu recommandé : en effet, un tel individu, ne faisant référence à aucun autre dans la généalogie, risquerait très rapidement de passer inaperçu, et d'être finalement oublié par l'utilisateur (surtout si le fichier Gedcom contient plusieurs centaines d'enregistrements !)
Cela dit, Ancestris autorise parfaitement la saisie d'un individu isolé, ceci, au moyen de la commande
Ajout propriété ou entité globale / Créer un individu du Menu contextuel. Cette possibilité, utile dans certaines circonstances, doit donc être utilisée avec parcimonie.



Voir aussi


Attention On a besoin de votre aide pour compléter cette partie du site. Merci d'avance.

Si vous disposez d'un compte sur ce site wiki, ce serait sympa de nous aider. Si vous n'avez pas un tel compte, n'hésitez pas à en créer un, ou envoyez votre contribution à Francois - Merci.

(Pour savoir quelles pages ont besoin d'une intervention, cliquez ici)

Que convient-il de faire ici : Cette page doit être mise en forme et illustrée.
Elle doit être mise à jour pour prendre en compte les avancées apportées par la version 0.8.


Notes