Outils personnels
User menu

Numérotation d'Aboville

De Ancestris Logiciel Gratuit de Généalogie.

(Différences entre les versions)
(Ajout de contenu)
(Ajout de contenu)
Ligne 5 : Ligne 5 :
 
En généalogie, la '''numérotation d'Aboville''' désigne une méthode de numérotation de tous les descendants directs d'un [[individu]] pris comme référence.  
 
En généalogie, la '''numérotation d'Aboville''' désigne une méthode de numérotation de tous les descendants directs d'un [[individu]] pris comme référence.  
  
{{Note|largeur_image=40|couleur=#e5fffa|titre=Remarque|contenu=Ce type de numérotation descendante doit son nom au généalogiste Jacques d'Aboville (1919-1979) qui est à l'origine de ce système.}}
+
{{Note|largeur_image=40|couleur=#e5fffa|titre=Remarque|contenu=Ce type de numérotation descendante doit son nom au généalogiste Jacques d'Aboville (1919-1979) qui en est à l'origine.}}
  
  
Ligne 20 : Ligne 20 :
 
=== Principe de numérotation ===
 
=== Principe de numérotation ===
  
Un numéro d'Aboville est composé de plusieurs éléments numériques séparés par des points. Seul le numéro du de cujus ne contient qu'un élément : un 1, pouvant être le cas échéant accompagné d'une lettre (1a, 1b, 1c, etc.)
+
Un numéro d'Aboville est composé de plusieurs éléments numériques séparés par des points, le premier élément (celui de gauche) se rapportant au ''de cujus'', le dernier (celui de droite), à l'individu lui-même.  
 +
* C'est pour cette raison que le numéro du ''de cujus'' ne contient qu'un seul élément : le chiffre '''1''', ce dernier pouvant être le cas échéant accompagné d'une lettre (1a, 1b, 1c, etc.)
  
Abstraction faite du de cujus, chaque [[individu]] destiné à recevoir un numéro d'Aboville est nécessairement un descendant direct du de cujus. Le numéro de chacun de ces descendants comprend toujours :  
+
Abstraction faite du ''de cujus'', chaque [[individu]] destiné à recevoir un numéro d'Aboville est nécessairement un descendant direct de ce ''de cujus''. Le numéro de chacun de ces descendants comprend toujours :  
 
* tout d'abord le numéro d'Aboville de son parent immédiat (le père ou la mère de cet individu),
 
* tout d'abord le numéro d'Aboville de son parent immédiat (le père ou la mère de cet individu),
 
* ensuite le numéro d'ordre de naissance de cet individu, au sein de la fratrie à laquelle il appartient.
 
* ensuite le numéro d'ordre de naissance de cet individu, au sein de la fratrie à laquelle il appartient.
  
 
Exemples :
 
Exemples :
* '''1.1''' désigne le premier enfant du de cujus,
+
* '''1.1''' désigne le premier enfant du ''de cujus'',
* '''1.2''' désigne le deuxième enfant du de cujus,
+
* '''1.2''' désigne le deuxième enfant du ''de cujus'',
* '''1.3''' désigne le troisième enfant du de cujus, etc.
+
* '''1.3''' désigne le troisième enfant du ''de cujus'', etc.
* '''1.1.1''' désigne le premier enfant de l'aîné(e) du de cujus,
+
* '''1.1.1''' désigne le premier enfant de l'aîné(e) du ''de cujus'',
* '''1.1.2''' désigne le deuxième enfant de l'aîné(e) du de cujus,
+
* '''1.1.2''' désigne le deuxième enfant de l'aîné(e) du ''de cujus'',
* '''1.1.3''' désigne le troisième enfant de l'aîné(e) du de cujus, etc.
+
* '''1.1.3''' désigne le troisième enfant de l'aîné(e) du ''de cujus'', etc.
* '''1.2.1''' désigne l'aîné(e) du deuxième enfant du de cujus, etc.
+
* '''1.2.1''' désigne l'aîné(e) du deuxième enfant du ''de cujus'', etc.
 +
* '''1.4.2.1''' désigne l'aîné(e) du deuxième enfant du quatrième enfant du ''de cujus'', etc.
  
Lorsqu'un individu « d'Aboville » (un descendant ou le de cujus lui-même) a fait partie de plusieurs [[famille]]s (en cas de remariage, par exemple), l'élément numérique qui le représente s'accompagne d'une lettre minuscule suivant l'ordre chronologique de ces différentes familles : '''a''' pour la première famille, '''b''' pour la deuxième, '''c''' pour la troisième, etc.  
+
Lorsqu'un individu « d'Aboville » (un descendant ou le ''de cujus'' lui-même) a fait partie de plusieurs [[famille]]s (en cas de remariage, par exemple), l'élément numérique qui le représente s'accompagne d'une lettre minuscule suivant l'ordre chronologique de ces différentes familles : '''a''' pour la première famille, '''b''' pour la deuxième, '''c''' pour la troisième, etc.  
  
On note que contrairement à ce qui se passe dans la [[numérotation Sosa]], la numérotation d'Aboville n'indique jamais le sexe des individus.  
+
Exemples :
 +
* '''1b.3''' désigne le troisième enfant (d'un deuxième mariage) du ''de cujus'',
 +
* '''1.3a.2''' désigne le deuxième enfant (d'un premier mariage) du troisième enfant ''de cujus'', etc.
  
  
 
=== Décompte des générations ===
 
=== Décompte des générations ===
 +
 +
Si la numérotation d'Aboville est incapable d'indiquer le sexe des [[individu]]s (contrairement à la [[numérotation Sosa]]), elle permet en revanche de connaître la génération à laquelle appartient l'individu pris en considération grâce à un rapide calcul. C'est en effet le nombre d'éléments numériques contenus dans le numéro d'un individu qui indique le nombre de générations séparant cet individu du ''de cujus'' (en incluant les générations extrêmes, celle du ''de cujus'' et celle de l'individu).
 +
 +
Exemples :
 +
* '''1.3''' indique deux générations,
 +
* '''1.2.1''' indique trois générations,
 +
* '''1.5a.2.3''' indique quatre générations,
 +
* '''1.3.2.4b.2''' indique cinq générations, etc.
  
  

Version du 19 novembre 2016 à 12:48

Panneau attention.svg Page en chantier. Prière de ne pas éditer. Merci (Yves30 (discussion) 19 novembre 2016 à 10:02 (CET))

Information Retour à la page Plugin. Retour à la page Documentation


En généalogie, la numérotation d'Aboville désigne une méthode de numérotation de tous les descendants directs d'un individu pris comme référence.


Une information Remarque
Ce type de numérotation descendante doit son nom au généalogiste Jacques d'Aboville (1919-1979) qui en est à l'origine.



Sommaire

Généralités

De cujus

Dans la numérotation d'Aboville, le de cujus est l'individu pris comme référence, l'ancêtre commun d'où part cette numérotation. On lui attribue le numéro 1.

Panneau attention.svg Attention ! Il ne faut pas confondre ce de cujus avec le celui de la numérotation Sosa, qui est le descendant commun d'où part cette seconde numérotation.


Principe de numérotation

Un numéro d'Aboville est composé de plusieurs éléments numériques séparés par des points, le premier élément (celui de gauche) se rapportant au de cujus, le dernier (celui de droite), à l'individu lui-même.

  • C'est pour cette raison que le numéro du de cujus ne contient qu'un seul élément : le chiffre 1, ce dernier pouvant être le cas échéant accompagné d'une lettre (1a, 1b, 1c, etc.)

Abstraction faite du de cujus, chaque individu destiné à recevoir un numéro d'Aboville est nécessairement un descendant direct de ce de cujus. Le numéro de chacun de ces descendants comprend toujours :

  • tout d'abord le numéro d'Aboville de son parent immédiat (le père ou la mère de cet individu),
  • ensuite le numéro d'ordre de naissance de cet individu, au sein de la fratrie à laquelle il appartient.

Exemples :

  • 1.1 désigne le premier enfant du de cujus,
  • 1.2 désigne le deuxième enfant du de cujus,
  • 1.3 désigne le troisième enfant du de cujus, etc.
  • 1.1.1 désigne le premier enfant de l'aîné(e) du de cujus,
  • 1.1.2 désigne le deuxième enfant de l'aîné(e) du de cujus,
  • 1.1.3 désigne le troisième enfant de l'aîné(e) du de cujus, etc.
  • 1.2.1 désigne l'aîné(e) du deuxième enfant du de cujus, etc.
  • 1.4.2.1 désigne l'aîné(e) du deuxième enfant du quatrième enfant du de cujus, etc.

Lorsqu'un individu « d'Aboville » (un descendant ou le de cujus lui-même) a fait partie de plusieurs familles (en cas de remariage, par exemple), l'élément numérique qui le représente s'accompagne d'une lettre minuscule suivant l'ordre chronologique de ces différentes familles : a pour la première famille, b pour la deuxième, c pour la troisième, etc.

Exemples :

  • 1b.3 désigne le troisième enfant (d'un deuxième mariage) du de cujus,
  • 1.3a.2 désigne le deuxième enfant (d'un premier mariage) du troisième enfant de cujus, etc.


Décompte des générations

Si la numérotation d'Aboville est incapable d'indiquer le sexe des individus (contrairement à la numérotation Sosa), elle permet en revanche de connaître la génération à laquelle appartient l'individu pris en considération grâce à un rapide calcul. C'est en effet le nombre d'éléments numériques contenus dans le numéro d'un individu qui indique le nombre de générations séparant cet individu du de cujus (en incluant les générations extrêmes, celle du de cujus et celle de l'individu).

Exemples :

  • 1.3 indique deux générations,
  • 1.2.1 indique trois générations,
  • 1.5a.2.3 indique quatre générations,
  • 1.3.2.4b.2 indique cinq générations, etc.


D'Aboville et Ancestris

Plugin

Mise en place de la numérotation d'Aboville

Affichage de la numérotation d'Aboville

Voir aussi

Liens internes

Liens externes